COUPE DE FRANCE: QUALIFICATION POUR LE 8ème TOUR

19 novembre 2018 - 17:00

Football - Coupe de France (7e tour) : la magie a opéré à Grand-Quevilly ! Au terme d’une prestation aboutie, notamment en seconde période, Grand-Quevilly (R1) élimine Cherbourg, formation de N3 (4-1) devant plus de 400 spectateurs, et accède pour la première fois de son histoire au 8e tour.   Paris-Normandie du 1/11/2018 -   

«Content, content et content ! »Hakli Dahmane, l’entraîneur du Grand-Quevilly FC, ne pouvait bouder son plaisir après la qualification historique de son club pour le huitième tour de la Coupe de France. Dès l’entame de match, la magie de la Coupe faisait son effet, et les Grand-Quevillais ouvraient rapidement le score par Adama Sidibé (1-0, 4e). Sur un coup franc d’Ouahbi, l’attaquant grand-quevillais ajustait Estival après avoir vu sa tête être repoussée par la transversale. « On rentre bien dans le match mais après, on s’énerve un peu et on perd nos moyens », soulignait Dahmane.

David Bonami, le capitaine expérimenté du GQFC, abondait dans ce sens. « On a eu un peu de mal à se lâcher en première période, malgré une bonne entame. On a eu un problème de sérénité vis-à-vis de l’arbitre. Cela nous a fait peu à peu sortir de notre match. » Les Cherbourgeois en profitaient pour prendre l’ascendant dans ce premier acte. Par deux fois, Romaneli inquiétait la défense des locaux mais son premier tir était arrêté facilement par Lacaille (19e), et sa deuxième tentative ne trouvait pas le cadre (22e).

 

« Je suis fier d’eux »

En revanche, la troisième était la bonne pour l’attaquant de l’ASC qui venait égaliser sur penalty, malgré que Lacaille fût parti du bon côté (1-1, 24e). Les locaux réagissaient par Sidibé mais son tir était magnifiquement détourné par Estival (32e). Les Cherbourgeois avaient eux aussi l’occasion de prendre les devants avec ce coup franc de Tendeng qui finissait juste au-dessus (35e). « Après une entame difficile, on a pris l’avantage technique en première période. Malheureusement, on est mal rentré dans notre seconde période et on n’a pas remis les mêmes ingrédients. De leur côté, ils ont fait leur match », soulignait Matthieu Travers, le technicien de l’AS Cherbourg.

Les Grand-Quevillais rentraient en effet de pied ferme dans ce second acte, et Lartisien tirait de peu à côté (48e). Le GQFC allait être récompensé peu après l’heure de jeu. Aït Said, tout juste entré en jeu, débordait et centrait pour Zakaria Armaoui qui propulsait le ballon au fond des filets (2-1, 66e). « La deuxième période a été aboutie. On a été sérieux, et les remplaçants ont apporté ce petit plus. Les joueurs ont été récompensés de leurs efforts, je suis fier d’eux », se félicitait Hakli Dahmane.

Supérieurs dans ce deuxième acte, les Grand-Quevillais inscrivent logiquement deux autres buts au terme d’actions construites, Batissaninque Mendes inscrivait le troisième but (3-1, 77e) avant que Né-Yram Hounkpati ne vienne clore le spectacle (4-1, 87e), pour une qualification historique des Tango !

AU GRAND-QUEVILLY, GRAND-QUEVILLY (R1) BAT CHERBOURG (N3) 4 À 1 (1-1) Arbitre : M. Wassouf. Spectateurs : 420 environ. Buts pour Grand-Quevilly : Sidibé (4e), Armaoui (66e), Mendes (77e), Hounkpati (87e) ; pour Cherbourg :Romaneli (24e, s.p.). Avertissements à Grand-Quevilly : Tchoutang (9e) ; à Cherbourg : Romaneli (30e), Bolbec (59e), El Himri (70e), Helaine (71e, 89e) Expulsion à Cherbourg : Helaine (89e). GRAND-QUEVILLY : Lacaille - Mendes, Bonami (cap), Lartisien, Diack - Armaoui (Hounkpati,78e), Ouahbi (Chebbi, 84e) , Tchoutang, Prieur - Sidibé, Adeyemi (Ait Said, 64e). Entraîneur : Hakli Dahmane. CHERBOURG : Estival - Romeu, Helaine, Mounkala, Bolbec (Aourai, 67e) - Fleury, Tendeng, El Himri (cap), Leguerrier (Regnier,78e) - Romaneli, M’Boma (Giot, 71e). Entraîneur : Matthieu Travers.

Commentaires

+