ARTICLE PARIS-NORMANDIE: BAYEUX / GQFC: 1-0

12 juin 2017 - 07:51

Logiquement battu 1 à 0 hier à Bayeux,le Grand-Quevilly FC n’accède pas au nouveau championnat de National 3.

NOTRE ENVOYÉ SPÉCIALÀ BAYEUX, LUC GALLAIS

Après plus de dix mois d’efforts, Grand-Quevilly FC jouait hier son avenir sur une dernière rencontre, sur la pelouse du stade Henry-Jeanne de Bayeux, un billard faut-il le souligner.

L’enjeu a clairement pris le dessus sur le jeu dans les vingt-cinq premières minutes, même si les deux formations ont été solides et concentrées. Les défenses sont bien en place, et l’engagement total dans les duels. Si le premier tiers de rencontre est peu emballant, Grand-Quevilly met davantage le pied sur le ballon, se rapproche de la surface adverse et essaye de se procurer des opportunités. Mais elles sont bien rares, à l’exception d’une volée des 30 mètres de Hounkpati qui termine loin du cadre. Le GQFC a pourtant quelques cartouches à tirer dans ce match retour cadenassé mais a manqué globalement de précision dans les dernières passes ou dans les contre-attaques.

Les Tango vont ensuite subir les débats avec un homme au centre des attentions : Dimitri Milon, l’avant-centre de Bayeux. Ce dernier, plein axe à 25 mètres, oblige Lacaille à intervenir une première fois en deux temps (28e). Puis Benjamin Renaux décoche une frappe surpuissante et flottante à 35 mètres sur laquelle le portier du GQFC est vigilant en repoussant le cuir des poings (32e). Dans la foulée, Mihoubi décale sur sa gauche Ba dont le tir croisé à l’entrée de la surface ne surprend pas Bazire. C’est alors que surgit à nouveau Milon, qui contrôle de la poitrine entre deux Grand-Quevillais un centre parfait de Yacin Azdad avant d’ajuster Lacaille d’un tir avec rebond (1-0, 38e).

Pas assez dangereux devant

Au retour des vestiaires, Bayeux semble hésitant et recule d’un cran. Une aubaine pourrait-on croire pour les joueurs de Hakli Dahmane, dans l’obligation de revenir au score. Si Ba tente sa chance de loin, sans succès (58e), ce dernier, envoyé en profondeur, va être repris in extremis par un superbe tacle de Nocente. Le ballon revient ensuite vers Martin qui bute sur un Bazire vigilant (59e). Ce sera l’une des trop rares opportunités en faveur de Grand-Quevilly, incapable de créer un réel danger dans la dernière demi-heure. Le GQFC a même eu de la chance en voyant cette merveille de tir enroulé aux 25 mètres de Legrand, à la suite d’un corner de Leclerc, finir sur la barre transversale (71e). Sur un dernier long ballon dans les arrêts de jeu, Hounkpati, de la tête, provoque une dernière frayeur aux supporters bayeusains avant que ces derniers n’exultent de joie aux coups de sifflet de l’arbitre, synonymes d’accession pour le club calvadosien. Pas assez tranchant, pas assez dangereux offensivement, Grand-Quevilly échoue lui dans sa quête de National 3 et restera la saison prochaine en Régional 1. Une défaite qui a aussi des conséquences pour d’autres équipes, puisque Pavilly (DSR) et Lillebonne (DHR) ne seront pas respectivement repêchés en R1 et R2.

À BAYEUX, FC BAYEUX BAT GRAND-QUEVILLY FC 1 À 0 (1-0), 0-0 AU MATCH ALLER Arbitre : M. Sourdin. Spectateurs : 450 environ. But pour Bayeux : Milon (38e). Avertissements à Bayeux : Legrand (90e+3) ; au Grand-Quevilly : Gouelle (54e), Martin (63e), Mendes (65e), Mihoubi (70e). BAYEUX : Bazire - Anquetil, Nocente, Vrel, Lecarpentier - Leclerc (cap), Legrand - Zami, Azdad (Demelun, 66e), Renaux - Milon. Entraîneur : Thierry Moreau. GRAND-QUEVILLY FC : Lacaille - Mendes, Lartisien, Varru, Diack (cap) - Belabès (Martin, 51e), Garnier, Mihoubi (Bique, 73e), Ba - Mathieu (Hounkpati, 84e), Hounkpati (Gouelle, 51e). Entraîneur : Hakli Dahmane. Ils ont dit

« Il a manqué
un but... »

  Hakli Dahmane
(entraîneur de Grand-Quevilly)
 : « On est passé
si près de quelque chose
de sympa pour les joueurs et le club. On a eu la sensation que cette équipe était à notre portée, qu’il n’y avait rien d’insurmontable. On avait
le match en main mais
on n’a pas été assez tueur.
Il a manqué un but... On ne peut pas gagner au football sans marquer. Les joueurs sont dépités.
 »   Ismaël Diack (capitaine
de Grand-Quevilly)
 : « Cela fait très mal de perdre sur un dernier match crucial. On mérite mieux, c’est le destin. On a fait tout ce qu’on pouvait mais le sort en a décidé autrement. Il y a eu des occasions des deux côtés, Bayeux en a mise une. »   Hachem Mihoubi
(milieu de Grand-Quevilly)
 : « Je suis vraiment dégoûté. Pour moi, on n’était pas dedans. Bayeux a été plus efficace dans un match équilibré. On a essayé
avec nos moyens de réagir mais on n’a pas su revenir
au score. On a mélangé vitesse et précipitation.
Je suis très frustré de notre prestation et du résultat.
On méritait de monter.
 »
  Luc Gallais

 

Commentaires

vincent boittout 13 juin 2017 09:39

Aller , on digère même si c'est dure et on remet le bleu de chauffe dans quelques semaines. Allez Grand

+