ARTICLE PARIS-NORMANDIE: PACY / GQFC

22 mai 2017 - 07:48

 

Grand-Quevilly barragiste

Invaincus cette saison à domicile, les Pacéens obligent du coup le Grand-Quevilly FC à passer par les barrages d’accession Invaincus cette saison à domicile, les Pacéens obligent du coup le Grand-Quevilly FC à passer par les barrages d’accession   Assuré de monter en N3 la saison prochaine, les Eurois avaient à cœur de finir leur saison à domicile en restant invaincu. L’enjeu était tout autre pour leurs adversaires seinomarins. Une victoire ou un nul leur était encore nécessaire pour également espérer franchir cette marche tout en gardant un œil sur le résultat du FCR. Les débats allaient très mal commencés pour les visiteurs. Sur leur première occasion, les Pacéens ouvraient la marque par Sihel, parti à la limite du hors-jeu (1-0, 5e). Techniquement au dessus, les locaux se contentaient pour le moment de ce court avantage. La partie, agréable au préalable, était de plus en plus fermée. Il fallait une belle frappe de 25 mètres de Pichavant pour sortir tout le monde de cette léthargie (28e). Par manque de rigueur, les Grand-Quevillais perdaient trop rapidement la balle. Mais les Pacéens n’en profitaient pas et faisaient durer le suspense. Hounkpati faisait toutefois vibrer les spectateurs lorsque, sur un ciseau retourné, le cuir s’écrasait sur la barre d’un Renard bien statique (42e).

Melikechi sur le gong

La seconde période reprenait doucement… Bien que dominateurs, les Eurois laissaient passer près de 20 minutes avant de se procurer une timide occasion sur une frappe de Kurnik (63e). Les Grands-Quevillais se montraient trop imprécis par précipitation et malgré plusieurs opportunités dans les 20 derniers mètres adverses, vendangeaient un nombre important d’occasions. Les Pacéens, eux, se compliquaient trop la tâche dans les derniers mouvements, même si Melikechi avait le dernier mot dans les arrêts de jeu en donnant un peu plus d’ampleur au score après un raid solitaire (2-0, 90e+3). « On a fait une première période de qualité et une deuxième un peu plus hachée par manque de concentration. On est retombé dans nos travers en faisant de mauvais choix à des moments stratégiques. Mais la victoire est là, on reste invaincu cette saison à domicile et la montée est au bout de cette belle saison », résumait Manuel Huet, le coach pacéen. Pour Hakli Dahmane, « cette défaite n’est pas un échec. Face à cette belle équipe de Pacy, au dessus du lot avec Gonfreville cette année, il était compliqué de rivaliser. Il est dommage de prendre le premier but si rapidement. On est à notre place. La montée est encore à porter d’un barrage forcément stressant ».

Commentaires

+