GRAND QUEVILLY / HAC: ARTICLE LIBERTE DIMANCHE

13 novembre 2016 - 09:21

  • Les Ciel et Marine ont évité le piège de ce 7e tour de Coupe de France en venant à bout de Grand-Quevilly, pensionnaire de Division d’honneur. Une qualification dessinée lors des quarante-cinq dernières minutes.
Les Grand-Quevillais ont fait preuve de courage avant de lâcher en seconde période face au HAC (photo Jean-Marie Thuillier) Les Grand-Quevillais ont fait preuve de courage avant de lâcher en seconde période face au HAC (photo Jean-Marie Thuillier)   BENOIT DONCKELE

Dans cet antre, ce stade Diochon où Quevilly-Rouen Métropole et le FC Rouen louvoient depuis plus d’un an entre amitié(s) et inimitié(s), c’était hier au Grand-Quevilly FC d’y tenir la vedette. Et ce, à l’occasion d’un 7e tour de Coupe de France où le HAC, lui aussi, était à l’affiche. Un derby en format réduit, mais un derby tout de même. En témoignait la forte mobilisation des fans du Havre AC, venus à plus de 600 remplir le parcage réservé aux visiteurs. L’ambiance, un temps rendue électrique par la présence des aficionados du FCR, y était. Le suspense aussi. Du moins, tout au long du premier acte.

Quarante-cinq premières minutes qui laissèrent même à penser que Grand-Quevilly, séduisant dans le jeu, disposait des armes nécessaires afin de créer la sensation. Et ce, à l’instar de Saint-Omer, ce pensionnaire de Division d’Honneur qui avait humilié le HAC il y a un an, à ce stade de la compétition. « À la pause, il a fallu réveiller les garçons, les piquer un peu », avouait Oswald Tanchot. Car les quatre divisions d’écart inscrites sur le papier n’étaient que trop peu visibles. Certes, les Ciel et Marine dominaient, mais de façon si stérile que jamais, où si peu, la défense quevillaise n’eut à réellement plier.

JULAN ASSOMME GRAND-QUEVILLY

 

« Il n’y avait pas de rythme, regrettait Tanchot, pas d’investissement, pas de passion. » Et si peu d’occasions, à l’exception de cette volée de Bonnet (35e) et d’un coup de tête de Gimbert (40e). Dire que l’angoisse montait dans les rangs du Havre AC serait aller un peu loin, mais dans la droite ligne d’un douloureux passé en Coupe, il était clair que la sérénité ne débordait pas. « À la mi-temps, j’y croyais, confiait Hakli Dahmane, l’entraîneur du GQFC. À 1-0 aussi, et même à 2-0. »

L’ex-défenseur du HAC fut cependant l’un des rares à conserver un brin d’espoir. Car sur le pré, ses joueurs durent rapidement abdiquer. « J’ai aimé notre réaction après la pause, savourait d’ailleurs Tanchot. On a montré un bien plus beau visage, on y a mis cette fois du rythme et de la qualité technique. » Et les buts ont suivi. À la 48e minute, c’est Julan qui faisait sauter le verrou, à la suite d’une puissante frappe de Ferhat repoussée par Panteghini. À la 56e, Julan, encore lui, enrhumait Dodelin avant d’ajuster Panteghini. « C’était la meilleure réaction qu’on pouvait avoir, estimait Tanchot. Parce que les Grand-Quevillais nous proposaient une opposition de qualité, une belle organisation, sans pour autant dresser un mur devant leur but. » Un but, celui du HAC, devant lequel les locaux allaient s’approcher, via Martin, d’un coup franc qui permit à Thuram de briller (59e), puis sur cette tête de Lartisien venue mourir au ras du montant gauche (71e).

Grand-Quevilly venait à deux reprises de flirter avec la réduction du score, les deux premières et les deux dernières fois. « Dans les dix dernières minutes, il n’y a plus eu de match, ne pouvait que constater Dahmane. Physiquement, nous avions déjà tout donné, le HAC déroulait. » Et Dembélé en profitait pour inscrire son troisième but en Ciel et Marine, le troisième en Coupe, dans les derniers instants du temps réglementaire. Le HAC remplissait ainsi son contrat, Grand-Quevilly tombait quant à lui la tête très haute.

« Il y a forcément de la déception »

Hakli Dahmane (entraîneur de Grand-Quevilly) : « On a essayé de jouer, j’ai même parfois trouvé les gars un peu timides sur certains coups offensifs. Mais on a vraiment montré de belles choses. Après, le HAC, dont le collectif peut parfois être impressionnant, nous a vraiment respectés et a marqué au bon moment. » Baptiste Lartisien (défenseur de Grand-Quevilly) : « Il y a forcément de la déception, même si on savait que ce match serait très difficile. À la mi-temps, on pensait pouvoir tenir jusqu’au bout. Mais on a trop vite craqué. Le premier but a fait mal aux jambes et aux têtes surtout. Et on a plongé. En face, ça jouait tout de même très vite, et pour nous, ça restera comme une très belle expérience. » Oswald Tanchot (entraîneur du HAC) : « Je pense qu’on a respecté le jeu et l’adversaire et continuant à aller de l’avant, même à 2-0. Un coup de chapeau à cette équipe de Grand-Quevilly qui a joué le coup à fond, avec beaucoup de maîtrise. » Nathaël Julan (attaquant du HAC) : « Si je marche sur l’eau ? Ça ne fait que deux matches que je marque (Ndlr : la semaine passée, il avait ouvert son compteur à Laval), et il en reste quand même beaucoup derrière. Maintenant, il était important de gagner aujourd’hui, j’ai mis ce doublé, tant mieux pour moi et pour l’équipe. Surtout face à des joueurs qui font le match de leur vie, comme toujours en Coupe. Mais à l’inverse de la saison dernière, cette année, on a fait le boulot. » AU PETIT-QUEVILLY, LE HAC BAT GRAND-QUEVILLY 3 À 0 (0-0) Arbitre : M. Paradis.
Spectateurs : 3 500 environ. Buts pour le HAC : Julan (48e, 56e), Dembélé (90e). Avertissements au Grand-Queilly : Martin (36e) ; au HAC : Bonnet (33e). GRAND-QUEVILLY FC : Panteghini – Dodelin, Lartisien, Bonami (cap), Guizier – Martin (Hounkpati, 61e), Garnier, Varru (Cissokho, 76e), Mendes – Mihoubi, Ba (Bique, 87e). Remplaçants : Barrois (g), Belabes. Entraîneur : Hakli Dahmane. HAC : Thuram – Chebake, Fortes, Cambon, Camara – Ferhat, Ayasse, Lekhal, Bonnet (cap) (Gamboa, 68e) – Gimbert (Salles-Lamonge, 79e), Julan (Dembélé, 61e). Remplaçants : Milosavljevic (g), Mendy. Entraîneur : Oswald Tanchot.

Commentaires

Christian Renault a commenté DATES DE REPRISE 2018/2019 4 jours
Rafat Habouch est devenu membre 4 jours
DATES DE REPRISE 2018/2019 5 jours
Valentin MARTEL est devenu membre 8 jours
Elvis Nkoy Elvinho est devenu membre 9 jours
William Delaune est devenu membre 10 jours
issiaga barry est devenu membre 15 jours
CALENDRIERS CHAMPIONNATS LIGUE 2018/2019 15 jours
DATES DE REPRISE 2018/2019 19 jours
David Foliot a commenté PERMANENCES LICENCES 2018/2019 19 jours
Anthony Accault est devenu membre 28 jours
Anthony Accault est devenu membre 1 mois
PERMANENCES LICENCES 2018/2019 1 mois
PERMANENCES LICENCES 2018/2019 1 mois
EQUIPES FEMININES 2018/2019 2 mois
+